« Les gens s’en foutent de nous » : le long chemin de la revalorisation des « deuxièmes lignes »

Eboueurs, livreurs, caissières, manutentionnaires… Ces professions dont on a pris conscience de l’utilité lors du premier confinement vont devoir s’armer de patience. Une «&nbsp;concertation&nbsp;» a été lancée, le 6&nbsp;novembre, par le ministère du travail, mais le processus va durer une année.</p>

Le Monde | RRHH | Soporte a operaciones diarias de otras organizaciones | Mié, 25/11/2020 - 08:28

Leer noticia completa en el medio original

Más leídas hoy

Spanish